INDE du Nord, Himachal Pradesh, Bir - Billing

BIR est un site exceptionnel, situé dans le Nord de l'INDE, sur les contreforts de l'HIMALAYA.
Pour Marc BOYER, c'est un des meilleurs site du monde pour faire de la distance et des très hauts plafonds ; entre 5000 et 6000 m.

Vous survolerez des paysages incroyables avec des grands glaciers et des hautes montagnes.

Le stage 2020 est annulé car les frontières de l'Inde sont fermées.

RENDEZ-VOUS en OCTOBRE 2021

Stage Distance

Du 12 au 25 octobre 2020

Stage niveau 5

Stage niveau 5

Pour pilotes très expérimentés, ayant le niveau Brevet de Pilote Confirmé

110 € / Jour pour :

 - l'encadrement lors des vols assuré par Marc Boyer,
- l'hébergement en hôtel,
- les navettes pour monter au décollage,
- les transferts aéroport Dharamsala-Bir.

Programme du stage

Le stage est prévu  sur 14 jours, du 12 au 25 octobre 2020.

Nous prévoyons de voler à partir du 12 octobre.

Vous devez donc prévoir une arrivée à Dharamsala le 11 octobre.

Le retour est prévu le dimanche 25 octobre depuis l'aéroport de Dharamsala.

Notre point de ralliement est l'aéroport de Dharamsala où nous vous réceptionnerons lors de votre arrivée au cas où nous ne voyagerions pas ensemble.

Les infos sur les vols figurent dans la rubrique "Vols en avion".

Nous sommes basé, durant le stage, à Bir, petit village de l'Himachal Pradesh, situé aux pieds de l'Himalaya, dans le Nord de l'Inde.

Notre camp de base est un hôtel récent et confortable, situé à l'entrée du village.

Les journées démarrent par un petit déjeuner copieux pris à l'hôtel suivi d'un départ à 8h. pour monter au décollage en véhicule.

Après 40 minutes de navette épique avec notre chauffeur Naik ; bienvenue en Inde ! nous arrivons au décollage de Bir Billing.

Les conditions sont bonnes sur les faces Est à partir de 9h30 - 10 h.

Les vols peuvent durer jusqu'à 15-16 h. Tout dépend des conditions, de la hauteur des plafonds et de nos objectifs.

Marc Boyer vole à vos côté. Le contact radio est permanent. La stratégie est celle du vol en groupe, où les plus rapides attendent les moins rapides. L'objectif est de réaliser de beaux circuits tous ensemble. Libre à chacun, au cours des vols de terminer son vol et de rentrer sur Bir ou de continuer sur le parcours du jour.

Après les vols, il est temps de se restaurer dans l'un des nombreux restaurants du village. Bir regorge de petits coins restauration et à tous les prix.

La nuit arrive ensuite assez vite.

Après le dîner, tout le monde se glisse sous la couette à l'hôtel pour bien recharger ses piles et être fin prêt pour le vol du lendemain.

Les journées s'écoulent ainsi. Les pilotes prennent des repaires, s’imprègnent de l'ambiance si particulière de Bir, s'acclimatent au vol en altitude, renforce leur endurance. Les projets de vol s'affinent et chaque nouvelle journée est l'occasion de franchir un palier, atteindre un but, concrétiser un rêve.

L'avant dernier jour du séjour, le groupe part découvrir dharamsala ; la petite Llassa. La cité du Dalaï Lama blottit au pieds des Dauladars. On a plus l'impression d'être au Tibet qu'en Inde.

Votre dernière soirée à Dharamsala vous laissera sans doute un goût de reviens y.

Après une nuit dans un hôtel Tibétain, très confortable, vous prendrez le lendemain votre avion pour New Delhi et rentrer chez vous.

 

Ce stage s'adresse à des pilotes expérimentés. Le niveau requis correspond à celui du brevet de pilote confirmé tel qu’il est défini par la Fédération Française de Vol Libre.

Pour profiter pleinement des possibilités offerte par ce stage et par le potentiel de la région, une bonne habitude du vol de distance est requise. Etre capable de voler en thermique 2 à 3 heures est un minimum.

Voler à Bir est une expérience très forte qui restera à jamais gravé dans votre mémoire. C'est un peu comme partir en expédition sur un sommet lointain. Durant votre séjour, Marc Boyer sera votre guide. Il mettra à votre service ces 30 années d’expérience et il fera tout son possible pour vous faire vivre des moments forts dans le ciel de l'Himachal Pradesh. Mais il appartient à chacun d'adapter sa pratique aux réalités d'un terrain, certes fabuleux mais également exigeant.

Voler en Himalaya et en Inde n'est pas anodin.  Les participants doivent être conscients des risques encourus du fait de l’éloignement des centres médicaux et les assumer en pleine conscience.

La région de Bir et des Dauladars est très protégé des vents qui soufflent en altitude et sur les hauts reliefs Himalayens.  Bir est situé sur un petit plateau, au pieds d'avants reliefs boisés et plutôt accueillant. L'aérologie évoluent en fonction des secteurs et de l'altitude atteinte.

Au décollage et au début du vol, les thermiques sont étroits et demandent de l'application pour s'extraire. N'oublions pas que nous décollons tôt ; idéalement aux alentour de 9h ; pour pouvoir profiter ensuite des hauts plafonds sur les reliefs du"back side". Il faut donc être efficace pour atteindre 3500 m. d'altitude, au dessus des reliefs boisés qui entourent la zone du décollage.

Une fois au plafond et à 3500 m., on a deux options.

Continuer sur les avants reliefs qui s'étendent sur plus de 100 km en direction de Dharamsala à l'ouest et de Mendhi à l'Est. Sur ces reliefs, les conditions de vol ne sont pas très fortes et ressemblent aux conditions automnales que l'on trouve en Europe. Aux pieds de ces reliefs, les posés ne sont pas trop exigeant. Le retour à Bir, en cas de vachage, se fait en petit taxi, très nombreux dans la région. Vous ne serez jamais seul, une fois posé mais plutôt bien accompagné par les enfants qui sont toujours de fervents supporters.

Ou, quand les plafonds le permettent, partir dans les hauts reliefs . Les sommets atteignent alors plus de 5000 m et offrent une aérologie de montagne, avec des thermiques aussi propres que puissants. Le niveau d'engagement est plus marqué, d'autant que l'on s'engage dans les massifs. Le vol prend ainsi une autre dimension et on navigue toujours au dessus des reliefs pour assurer le retour  en vol sur Bir, en début  ou en milieu d'après-midi. En effet les plafonds descendent continuellement passé une certaine heure.

Le grand classique consiste à naviguer le long de la fabuleuse barrière des Dauladars entre Dharamsala et Mendhi soit un aller-retour de 200 km. Le must est de s'enfoncer dans le massif de l'Himahal Pradesh en début de matinée. On grimper ainsi à plus de 5000 mètres, avant de revenir sur les avants reliefs par dessus et à travers les cums, pour continuer son vol selon ses envies et les conditions du jour. Les vols se terminent entre 15 et 16 h. même si les biplaceurs volent jusqu'à la tombée de la nuit.

Les fins de vols à Bir sont confortables grâce à un grand atterrissage et une aérologie assez douce, sans grandes surprises. Les brises à l'atterrissage sont en effet faibles, tout comme les thermiques. Il faut seulement gérer un certain nombre de pilotes solo et biplaces qui eux aussi sont en approche. Avec une bonne vent arrière et une PTU , cela reste une simple formalité.

Vêtements à prévoir

Pour les vols : L'objectif est de faire des plafonds à plus de 5000 mètres.  Il faut donc prévoir des vêtements très chauds :

  • Doudoune épaisse,
  • 1 polaire,
  • Gants chauffants ou manchons en duvet : indispensable,
  • Pantalon chaud en primaloft,
  • Chaussures de rando basses ou hautes avec bonne semelles,
  • cagoule,
  • lunette de soleil adapté à l'altitude,

Dans la journée :

On trouve les mêmes conditions qu'au printemps dans nos régions. Il fait entre 20 et 25°. Le soir, il fait un peu plus frais et on apprécie une veste chaude. Globalement, il fait beau avec selon les années, un ou deux jours de pluie sur la quinzaine.

Equipement de vol :

  • 1 voile que tu maîtrises bien : voir notre rubrique  ci dessous : Conseils importants avant le départ.
  • 1 sellette ou cocon,
  • 1 parachute de secours,
  • 1 pod + 1 poignée de parachute de rechange
  • 1 radio avec chargeur + 1 accus de rechange
  • 1 micro cravate
  • 40 mètres de suspentes
  • 1 miroir réfléchissant (CD)
  • 1 sifflet
  • 1 couverture de survie
  • 1 poche à eau de 2 litres
  • 1 téléphone portable type smart phone +1 batterie supplémentaire

Téléphone portable : Il est difficile d'acheter des carte SIM Indienne. On utilise donc nos forfaits. Vérifies bien que tu possèdes l’extension pour l'Inde.

Pharmacie individuelle :

Avec des anti diarrhéiques, antalgique, antibiotique à large spectre.

Il existe une contrainte par rapport au poids de nos bagages. En effet, pour le vol interrieur entre New Delhi et Dharamsala, les compagnie autorisent des sac en soute de 15 kg et de 10 kg en cabine. C'est une vrai contrainte qui nous incite à ne prendre que le strict nécessaire.

N'hésitez pas à nous demander conseils pour la préparation de votre équipement.

Nous sommes basé, durant tout le séjour, sauf pour la dernière nuit, dans un hôtel confortable, situé à l'entrée du village de Bir. L'hôtel de Sonil ; son propriétaire toujours souriant ; dispose de chambres spacieuses, équipés de salle de bains privative offrant de l'eau chaude. Un signe évident de luxe en Inde et dans ces régions de montagnes.

Nous avons le choix entre des chambres doubles et des chambres triples.

Si vous souhaitez une chambre simple, un supplément de 15€ par jour sera facturé.

Pour la dernière nuit, vous serez logé en plein cœur de Dharamsala, dans un hôtel de charme construit et géré par des Tibétains.

Les assurances suivantes sont obligatoires.

Munissez vous des attestations qui en découlent, sur lesquelles apparaissent également les contacts téléphoniques et les adresses Email.

  • Licence FFVL,
  • Assurance rapatriement valable pour l'Inde,
  • Assurance Individuelle Accident.

Licence FFVL : qui offre l'assurance en Responsabilité Civile Aérienne. Pour les pilotes qui ne sont pas membre de la FFVL, il faut produire une assurance en RCA.

Assurance rapatriement : qui couvre vos frais en cas de ratriement en France suite à un accident.

Assurance individuelle accident (IA)  :  qui est une couverture d'assurance contre les accidents corporels. Cette garantie peut être intégrée dans d'autres contrats que vous possédez : assurance scolaire, assurance auto, assurance des accidents de la vie courante. Renseigner vous.

Voler dans un pays étranger est toujours une expérience enrichissante à conditions de respecter certains principes qui sont indispensables pour profiter pleinement de votre séjour et optimiser votre sécurité en vol.

La découverte de paysages nouveaux, des sensations différentes, les contacts humains vous laisserons des souvenirs inoubliables. Mais d'un autre côté l’éloignement et l'isolement de certains sites, les changements de rythme et de nourriture, la fatigue parfois accumulé rendent la pratique du vol plus exigeante.
Ainsi quand vous volerez à l’étranger, votre niveau de pratique sera indexé d’une partie de vos capacités. Il est indispensable de tenir compte de ces facteurs; Il est également essentiel de toujours garder une marge de sécurité encore plus grande que d'habitude pour éviter un accident, qui sera souvent beaucoup plus délicat à gérer.

Nous vous conseillons vivement d'utiliser :

- Une voile que vous maîtrisez parfaitement. N'emmenez pas par exemple une voile que vous venez d’acquérir récemment.

- Une sellette, cocon ou harnais assez léger qui donnent plus d'agilité au sol et aussi plus de facilités et de confort lors des transports.

- D'arriver au stage avec un minimum d’entraînement au sol et en vol. Organisez vous pour faire des gonflages et quelques vols avant le début du voyage. Vous serez bien plus à l'aise dés le début du stage.

Faites tout votre possible pour arriver en début de voyage en pleine forme. En arrivant fatigué, vous aurez sans doute du mal à retrouver une meilleure fraîcheur physique.

Réduisez au maximum le volume et la taille de vos bagages.

Nous emmenons très souvent trop de vêtement et d'accessoires inutiles.

Essayez, même si c'est sans doute le moins facile, de laisser vos soucis à la porte d'embarquement 🙂

Bien voyager, c'est voyager léger dans les bagages et dans la tête.

Vous devez prévoir :

  • Votre passeport en cours de validité,
  • Visa touristique. On l'obtient par internet sur le site https://www.indiaonlineapplication.com/fr . Ce visa vous sera demander lors de votre embarquement pour New Delhi.
  • 1 photocopie de votre passeport
  • 3  photocopie de votre visa

Le stage est prévu sur 14 jours. Il démarre le lundi 12 octobre et se termine le dimanche 25 octobre 2020.

Tarif : 110 € / jour. Ce tarif comprend :

  • l'encadrement lors des vols assuré par Marc Boyer,
  • l'hébergement en hôtel confortable et au calme,
  • les navettes pour monter au décollage,
  • les transferts aéroport Dharamsala-Bir.

Non compris dans le tarif :

  • les repas, prévoir entre 4 et 8 € / repas,
  • les petits déjeuners, prévoir entre 3 et 5€,
  • les supplément en chambre single. Prévoir 15€ supplémentaires par jour.
  • les billets d'avion Paris-New delhi et New Delhi-Dharamshala